La maladie d'Huntington

Plutôt méconnue jusqu'à présent, la maladie de Huntington commence à sortir de l'ombre. Cependant, bien que la recherche dans ce domaine tende à progresser, les efforts pour trouver de véritables solutions aux problèmes posés par la maladie sur la vie quotidienne des personnes atteintes restent insuffisants. A cet effet, l'AHF Association Huntington France lance une sonnette d'alarme : «il est urgent et indispensable de permettre des placements dans les établissements médicalisés pour nos malades et rendre par là, moins pénible la vie de l'entourage familial.» ; « C'est la source de drames familiaux importants quand on ne trouve pas cette aide indispensable. », affirme Robert BAILLY, délégué Ile de France de l'Association Huntington France.

VOUS RECHERCHEZ UNE MAISON DE RETRAITE?

REMPLISSEZ LE FORMULAIRE, UN CONSEILLER VOUS CONTACTERA DANS LES MEILLEURS DELAIS.
NOUS VOUS ASSISTONS GRATUITEMENT DANS CETTE RECHERCHE

Définition

Affection neurologique rare de nature génétique, la maladie de Huntington est liée à la détérioration de certaines cellules du cerveau. Découverte en 1872 par le Dr Georges Huntington, ce n'est qu'en 1983 que l'on a découvert le gène responsable de cette maladie sur le chromosome 4. La maladie est due à une dégénérescence entraînant une atrophie du cortex cérébral et des ganglions de la base. Maladie à évolution progressive, elle se caractérise par le développement de mouvements de choréïque et d'une détérioration des fonctions cognitives. Elle se manifeste par des mouvements anormaux et affecte l'intellect en général.

Symptômes

Les symptômes de la maladie se manifestent le plus couramment entre 35 et 45 ans. Ils peuvent cependant se déclarer également chez des sujets plus jeunes ou plus âgés. La maladie de Huntington présente trois types de déficits : moteurs, cognitifs et émotionnels. Au niveau moteur, l'affection se manifeste par des mouvements involontaires et imprévisibles appelés " choréiques ", une perte de l'équilibre, une marche totalement perturbée… Au niveau cognitif, l'intellect se détériore de façon prononcée. Plusieurs symptômes apparaissent : ralentissement de la compréhension, troubles de la concentration, perte de l'initiative, atteintes sévère du langage... Au niveau émotionnel, de nombreux troubles psychiques apparaissent : dépression profonde, repli sur soi, irritabilité, anxiété…

Encadrement du patient : les conseils de Maison de retraite Rennes

En définitive, la maladie de Huntington engendre une déliquescence de l'essence même de la personne atteinte. L'entourage du patient est souvent très sollicité par la personne frappée par ces symptômes souvent extrêmement handicapants et déprimants par la même. Tous les désagréments occasionnés par la maladie sur la vie quotidienne du sujet atteint nécessitent un encadrement aussi bien psychologique que médical. Une structure adaptée, en l'occurrence, une maison de retraite médicalisée semble la meilleure solution si l'on privilégie les intérêts du patient. Maison de retraite Rennes se propose ainsi de vous aider à trouver, gratuitement et sous 24h, une structure parfaitement adaptée aux besoins du malade. Si vous désirez résider dans une maison de retraite à Rennes ou sa région, n'hésitez pas à vous faire conseiller et aider gratuitement par notre organisme.

RECHERCHE RAPIDE

Remplissez ce formulaire, un conseiller vous aidera dans les meilleurs délais
infos maisons de retraite

ACTUALITÉS VIDEOS


"Retraite Plus" est un organisme indépendant dont la vocation est d'assister...